A voir à Racour

La place Saint Christophe

Place du village, typique avec église, presbytère et ancienne maison communale et son école.

Eglise St Christophe (classé par la Commission des Monuments et Sites)

Imposante Tour romano – gothique carrée du 14ème s., d'une hauteur de 33 m, construite en quartzite d’Overlaer et pierre de Gobertange disposés en bandeaux continus. A l’ouest, tourelle d’escaliers (91 marches) surmontée d’une coiffe en poivrière.

Les murs épais de 2,35m à la base, les meurtrières et les baies aux étages pour l'observation en font un ouvrage défensif élevé par les seigneurs de Racour, vassaux des ducs de Brabant.

Datant du 15ème siècle, une église gothique en tuffeau est accolée à la tour. L'édifice sert d'écrin à une remarquable statue en chêne polychrome de St-Christophe datant du 13ème. ainsi qu’à de très intéressants fonts baptismaux gothiques à têtes humaines, calcaire, du 15ème.

 

Le presbytère et son mur d’enceinte

(classé par la Commission des Monuments et Sites)

Le presbytère (cartouche marqué 1740) en briques et pierre calcaire, est coiffé d'un toit d'ardoises à la Mansart. La travée centrale en ressaut est couronnée d’un fronton triangulaire. Les corridors du rez – de – chaussée et du premier étage sont perpendiculaires.

Le mur d’enceinte du jardin clos est enrichi d’un joli portail du 19ème s. imitant le style du presbytère.
Le presbytère de Racour fut bâti en 1741 par l’abbé Albert Brabant, curé desservant originaire de Neerheylisem.

L’ancienne école

Bâtiment du XIXe siècle abritant actuellement le Musée de la vie d'autrefois et du Tarare

Mais aussi...

L’ancienne avouerie bâtie en1558 et restaurée en 1811 : rue de Landen n° 26.


L’ancienne gare (1909 ; fin de la rue de la station, actuellement sur territoire de Landen) ; bâtiment classé par la R.fl, transformé en un étonnant gîte touristique.

 

 Les porches et fermes des 18ème et 19ème s., de type hesbignon (notamment au 1 et 22, rue de Gironde ; au 5 et 82, rue de Landen ; au 9 et 11, rue Saint Christophe ; au 3, rue de Tirlemont et au 8, rue de l’Yser.


Les chapelles (St Christophe (1823) et Ste – Barbe (fin 19ème s.) ainsi que les nombreuses potales (niches) s’égrenant tout au long des rues du village (notamment à l’intersection des rues de l’Yser et de Pellaines).